Filtrer par

Marque

Type Mousqueton

Prix

  • 4,00 € - 54,00 €

  • 4,00 € - 54,00 €

Il y a 24 produits.

Filtres actifs

Affichage 1-24 de 24 article(s)

Le mousqueton une histoire de carabine

Cet accessoire que l'on apprécie tant en escalade commence son histoire loin des montagnes, et son utilité première n'était pas destinée à l'alpinisme. Il est utilisé par la cavalerie Allemande, dés le 17éme siècle. Les cavaliers accrochés leur mousqueton (la carabine) sur un baudrier en cuir passé sur leur vareuse à l'aide d'un anneau métallique oblong.

Le karabiner ou carabiner est depuis associé dans les pays Anglo-saxons, à notre cher 'mousquif'

Premiers essais en alpinisme

Il faudra attendre le début du 20éme siècle, pour que des alpinistes toujours allemands, utilisent des anneaux en acier équipés d'un verrou de fermeture avec un ressort, pour se protéger des chutes. Controversés à l’époque, comme les premiers pitons par une partie des alpinistes considérant leurs utilisations comme étant de l'escalade artificielle, les mousquetons s’imposèrent normalement comme accessoires indispensables pour grimper.

Quel type de mousqueton et pour quelle utilisation?

Dans les activités de verticalité, de notre avis on distingue globalement 4 familles de mousquetons. Et même s'ils ont tous en commun, la fermeture d'un doigt équipé d'un ressort, des matières comme l'acier ou l'aluminium, les différents modèles n'en ont pas moins des fonctions bien spécifiques.

Pour l'assurage et les manœuvres de cordes

Les mousquetons en forme de poire ou HMS , ainsi que les formes en Dé sont les mieux adaptés. Ces mousquetons de sécurité sont équipés de système de fermeture à vis ou à virole (double ou triple action pour l'ouvrir), garantissant toute sortie de la corde du mousqueton. De grande résistance dans son grand axe comme dans son petit axe, ce matériel d'escalade est à utiliser lors de manœuvres d'assurage, au relais avec un demi cabestan, pour poser des mains courantes, une ligne de vie et dans bien d'autres cas. Ce n'est pas pour rien qu'il fut utilisé dés le début du 20éme siècle par les sapeurs pompiers allemands. De l'avis des grimpeurs, il est conseillé en escalade d'en avoir au moins un voire deux sur le baudrier ou dans votre sac ne serait ce que pour réaliser une dégaine ou poser sur une sangle... Les mousquetons de sécurité pour l'escalade sont à contrôler régulièrement comme le préconise le leader dans la fabrication des mousquetons Petzl.

Pour la protection du grimpeur pendant la progression

Lorsque le grimpeur progresse en tête dans une voie, il a besoin de se protéger des chutes qu'il pourrait faire. A mesure qu'il avancera il clippera des dégaines sur les ancrages qu'il rencontrera (plaquette, pitons) ou qu'il placera (coinceur, sangle sur un bec). Ces dégaines ou paires chez certains grimpeurs, sont composées de 2 mousquetons sans vis ni virole, possédant juste un doigt qui se referme automatiquement et énergiquement, et d’une sangle cousue pour les relier. Un des mousquetons se fixera sur l'ancrage et dans l'autre on fera passer la corde qui relie à votre partenaire assureur.

Pour faciliter la fixation des dégaines, les fabricants comme Camp, Black Diamond, Béal ont redessiné le profil des mousquetons pour les dégaines. Ainsi une dégaine possède un mousqueton droit d'un coté pour l'ancrage, et un courbe de l'autre pour la corde. Enfin par soucis d'allégement, les poids des mousquetons ont bien diminué, avec l'apparition sur certains produits d'un doigt de verrouillage en forme de fil.

Pour la via Ferrata et les montages avec poulies

Les mousquetons pour la via ferrata, sont gros mousquetons, avec virole automatique et très grande ouverture. Leurs formes ergonomiques facilitent leur prise en main, permettent un passage facile sur le câble ou les barreaux métalliques même avec des gants. Impérativement montés par 2 sur un absorbeur d'énergie, le ferratiste pourra aussi en avoir un supplémentaire pour se vacher lors de ces pauses. Pour les descentes sur tyroliennes et les utilisations avec poulies, on préférera le mousqueton de forme ovoïde comme ceux utilisés en spéléologie.

Norme Europe pour les mousquetons d'escalade

En escalade comme dans toutes les activités sportives dans lesquelles il y a potentiellement un risque de chute, ces équipements de protection individuelle (EPI) devront être conformes à la norme EN 1275. Usinés au début de l'escalade en acier inoxydable ou zingué, ils sont fabriqués maintenant en alliage léger comme l'aluminium parfois inox, et tous les mousquetons vendu sur la boutique sont tous homologués et ont passé les tests sous charge de rupture avec doigt fermé et sur le grand axe équivalent au moins a 20kn.